Le houx est un rameau toujours vert (comme le buis, le gui, le laurier…) qui se distingue par ses épines rigides et ses fruits rouges. Il a donc tout naturellement alimenté les rites.
Cet arbuste date de la nuit des temps. Il était déjà présent à l’ère secondaire sous les pieds des dinosaures… il a été retrouvé à l’état fossile au crétacé (100 millions d’années). Comme beaucoup de plantes piquantes il protège des maléfices. Les légendes celtes disent que les elfes et les fées cachés dans les branches du houx protègent les maisons contre les lutins domestiques. C’est pourquoi on suspend des couronnes à l’entrée de la maison, au moment du nouvel an.
Chez les romains, c’était l’arbre des Saturnales, (les fêtes de Saturne pour le début de l’hiver). Pendant 7 jours, les règles sociales étaient inversées : les maîtres servaient les esclaves qui leur donnaient des ordres… donc une protection contre les maléfices s’imposait et on accrochait du houx dans les maisons.
Chez les Gaulois, les druides portaient des brins de houx dans les cheveux quand ils partaient en forêt pour couper le gui sacré, le sixième jour de l’année celte. 

  • Nom français:Houx

  • Nom latin:‪‪Ilex Aquifolium

  • Nom anglais:Holly

  • Famille:Aquifoliacées

  • Genre:Ilex

  • Provenance:Europe

  • Densité:0.85 à 0.95

5937f741237693bc434dc4d961ec0148_M.jpg
download.jpg
download-1.jpg